AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Test]New International Track & Field

Aller en bas 
AuteurMessage
Rédaction
staff jeuxvideo-fr
avatar

Masculin
Nombre de messages : 114
Age : 27
Emploi/loisirs : Rédaction
Humeur : jeuxvideo
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: [Test]New International Track & Field   Mer 18 Juin - 0:18






  • Bien que Track & Field fut une des grandes franchises de l'athlétisme vidéoludique à la fin des années 90, la série de Konami a rapidement périclité pour s'éteindre tout aussi vite. Il est donc étonnant de la retrouver aujourd'hui, même si le début imminent des jeux olympiques de Beijing, aidé par le 25ème anniversaire du jeu, y est sûrement pour quelque chose. C'est ainsi que la Nintendo DS a l'immense privilège d'accueillir un nouvel épisode de la saga sportive du papa de PES et bien qu'il joue à fond la carte de la dérision, il n'en reste pas moins un énorme défouloir.
    En premier lieu, mettons tout de suite les choses à plat. Si New International Track & Field est associé à la célèbre série, il délaisse complètement le côté "réaliste" de ses prédécesseurs, du moins dans son approche graphique. Ainsi, vous pouvez oublier les sportifs bodybuildés qui cèdent ici leur place à des personnages super-deformed totalement loufoques. Il est certain qu'entre le frère jumeau du Ken de Street Fighter, un proche cousin de Zangief, une lycéenne nippone délurée, un vieux maître en arts martiaux, j'en passe et des meilleurs, le ton est donné d'entrée de jeu. D'ailleurs, si l'on commence avec un panel de huit persos, il faut savoir que vous pourrez débloquer dix sportifs spéciaux qui appartiennent pour la plupart à des séries de Konami comme Pyramid Head de la série Silent Hill, Frogger, Sparkster. En somme, une carotte qui fait avancer le joueur pour l'obliger à battre des records, à gagner des médailles et à avoir accès aux trois niveaux de difficulté du mode Carrière, chacun étant scindé en huit groupes comprenant eux-mêmes plusieurs épreuves. Ouf !

    Pas évident de savoir quand lâcher la perche afin de réussir son saut.
    En parlant d'épreuves, sachez que ce Track & Field en comporte 24. Tous les challenges étant mélangés, on passera allègrement du 100m au cheval-d'arçons, de la natation au triple saut sans oublier le saut en hauteur, le lancer de poids, l'haltérophilie, la barre fixe, le marteau, le saut en longueur, le plongeon, etc. Petit conseil, avant de vous lancer dans un nouveau championnat, pensez à passer par l'Epreuve simple pour vous entraîner, certaines épreuves étant assez difficiles à maîtriser. C'est d'ailleurs un des points négatifs du titre qui est parfois très prise de tête à cause d'une maniabilité et d'un gameplay énervant. Cependant sur l'ensemble des défis, disons que quatre ou cinq épreuves demanderont énormément de sang froid. Maintenant, retenez bien qu'en fonction du sportif choisi, il sera plus ou moins aisé de remporter une épreuve. Mais malgré cela, on constate de gros soucis. Ainsi, je n'ai jamais réussi à faire un bon départ en aviron et suite à cet état de fait, je n'ai pas remporté une seule fois l'épreuve malgré une bonne course. Même constat pour le Steeple où après plus de 20 essais, je n'ai pas réussi à bien sauter une haie, mon personnage piétinant inlassablement après chaque saut, ce. Le hic est que l'explication de ladite épreuve reste trop évasive et ne nous dit pas comment procéder précisément. De la même manière, trouver le bon angle pour un lancer (de marteau, disque ou de javelot) vous vaudra de très nombreux essais avant de venir titiller les records mondiaux.

    Les défis, peu intéressants, sont basés sur la même jouabilité que celle des épreuves.
    On regrettera aussi une sorte d'isolement dans la représentation des épreuves. En effet, la majorité d'entre elles se déroulent sur un plan horizontal qui n'est nullement préjudiciable en terme de jouabilité mais qui cloisonne ce nouveau Track & Field dans une esthétique vieillotte. Néanmoins, cette impression est subjective et ne vous dérangera peut-être pas. Néanmoins, sur ce point Mario & Sonic était bien plus convaincant. Par contre là où le titre de Konami fait très fort, c'est qu'il dispose d'un contenu fort alléchant. Si je vous ai déjà parlé des personnages inédits à débloquer, il faut aussi savoir que vous pourrez récupérer de multiples costumes supplémentaires, ceci manquant grandement à Mario & Sonic, ainsi que le Track & Field original, celui-là même disponible sur le Xbox Live depuis quelque temps. De plus, vous aurez également droit à un mode Défi fort de six challenges à déverrouiller ainsi qu'à l'inévitable section Multijoueur. Dans cette dernière, et à l'instar une fois encore de Mario & Sonic, on trouve du jeu avec une seule carte ou multi-cartes. Mais le gros plus du soft est de disposer d'un mode Wi-Fi pour affronter des joueurs du monde entier. Voilà un solide argument en faveur de New International Track & Field d'autant qu'il est permis de parier des étoiles (indispensables au débloquage de bonus) ou de participer à un simple tournoi. A signaler que le Classic Track & Field est lui aussi jouable en multi.

    Le tir à l'arc est plutôt original mais on a du mal à s'y faire.
    Finalement, quand on songe aux trois derniers jeux multi-épreuves sur DS (Mario & Sonic, Asterix et Track & Field), on se dit qu'un mélange de ces produits nous aurait sans doute valu le jeu parfait. Dans le cas qui nous intéresse aujourd'hui, on peut tout de même dire qu'il remporte la palme au niveau du contenu bonus à débloquer. Malheureusement, son gameplay souffre d'un manque de variété même s'il reprend diverses idées à ses concurrents comme celle de pouvoir encourager son poulain en début d'épreuve en criant dans le micro. Les fans de la première heure seront aussi ravis de retrouver le système de puissance typique de la série réclamant de plus en plus d'efforts de notre part pour remplir la jauge associée. Par contre, le tout se base bien sûr sur l'écran tactile et il ne sera plus ici question de mouchoir, briquet ou autre tube de colle pour faire en sorte que votre avatar dépasse ses limites. Eh oui mes bons amis, la technologie étant ce qu'elle est, vous devrez simplement frotter de plus en plus vite le stylet pour courir et la plupart du temps appuyer au bon moment pour effectuer une action. Si la quasi majorité des challenges réclame les mêmes mouvements, certains en revanche, comme le Double Trap, requerront de bons réflexes en vous demandant d'appuyer sur le haut de la croix de direction et le bouton X pour aligner les cibles partant de votre droite et de votre gauche. Au rayon originalité, on trouve aussi le tir à l'arc plutôt déstabilisant puisque réclamant un effort similaire à n'importe quelle course pour voir la cible puis demandant d'appuyer sur une touche afin de décocher la flèche. Peu évident car dans ce cas précis, nous ne déplaçons pas le viseur, celui-ci bougeant de façon aléatoire au grè du vent. En somme, cet exemple démontre bien qu'il n'est vraiment pas aisé de combiner évolution d'un style et bonnes sensations de jeu. Toutefois, New International Track & Field s'en sort haut la main et si parfois il se montre un peu trop élitiste, il ne perd pas de vue le plaisir du joueur.

    Les notes




    • Graphismes 12/20


      Moins impressionnant que Mario & Sonic, New International Track & Field peut compter sur un parterre de sportifs loufoques et surtout d'un casting de luxe en provenance directe de plusieurs jeux de Konami. Les épreuves, elles, ont moins de chance dans leur représentation graphique même si le visuel est loin d'être désagréable.

    • Jouabilité 14/20


      La jouabilité des 24 épreuves est le plus souvent basée sur le même type de mouvements à réaliser sur l'écran tactile. De fait, frotter de droite à gauche pour courir, réaliser des arcs de cercle pour lancer un projectile ou appuyer au bon moment pour effectuer une action deviendra pour vous un geste habituel après quelques heures de jeu. Pourtant, quelques défis (aviron, steeple, lancer de poids...) sont difficilement accessibles et demanderont de très nombreux passages par l'Entrainement pour, ne serait-ce, qu'atteindre les objectifs demandés. Malgré tout, entre des bons départs quasiment infaisables ou un manque de calibrage de certaines épreuves, on peste souvent et on souffre en se disant qu'on est pas près de tout débloquer.

    • Durée de vie 16/20


      Ce Track & Field nouveau cru dispose incontestablement de la meilleure durée de vie en matière de jeu multi-épreuves sur Nintendo DS. Entre les sportifs spéciaux à débloquer, les costumes à gagner, les modes de jeu à déverrouiller, les heures de jeu se bousculent au portillon. D'autant plus vrai que le multi permet de jouer avec une seule ou plusieurs cartes mais aussi en Wi-Fi.

    • Bande son 13/20


      A part un remix du Chariots de feu de Vangelis qui tourne en boucle dans les menus, la bande-son fait pâle figure. L'ambiance des stades est moyennement rendue et les quelques digits vocales n'arrangent pas forcément l'immersion.

    • Scénario


      -

    • Note Générale 14/20


      Pour son grand retour, Track & Field emprunte des chemins légèrement différents de ceux de ses aïeuls. Loin d'être désagréable, on pourra toutefois criser à cause d'épreuves mal calibrées ou d'une difficulté rapidement élevée. Mais si vous vous accrochez, les nombreux bonus à débloquer et le multijoueur seront là pour vous récompenser de vos efforts. Au final, s'il s'avère moins accessible que Mario & Sonic aux Jeux Olympiques, le titre de Konami se rattrape grâce à son contenu et ses parties Wi-Fi. A vous donc de les départager en fonction de vos préférences.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consoles-com.forum-actif.net
 
[Test]New International Track & Field
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [résolu]horloge test en swf
» test du text-rich qui tourne
» Crash-test by Renault
» Graph test de Kelkun [Photoshop]
» test de rendu render(in)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de jeuxvideo-fr! :: Forum Jeux Video Pc et Consoles :: Commentaires sur l'actu.-
Sauter vers: